IT

Les nouvelles technologies s’immiscent sans distinction dans tous les métiers et les domaines. Ainsi  l’utilisation des canaux digitaux pour promouvoir des produits et des services est en progression. Mais est-ce que c’est possible que le digital touche à la finance ? Bien évidemment, et là on parle de la FinTech.

Définition de la FinTech

D’abord on va définir le terme FinTech, c’est la contraction de « Finance » et « technologie », qui désigne toutes les technologies en rapport avec des services financiers.

Le secteur bancaire est depuis toujours considéré comme étant un secteur formel. Comme tous les secteurs le marché bancaire s’apprête à évoluer et par là on trouve l’apparition de ce phénomène.

Les domaines d’application de la FinTech

Les entreprises de la FinTech sont en train de modifier le paysage de la banque et de la finance. Leurs initiatives, qui touchent à tous les domaines de l’offre bancaire : paiement, gestion des comptes, financement et épargne, ont pour conséquence de renouveler la gamme des services. Nettement on doit poser la question : est-ce que cette approche inquiète les banquiers ? «Nous n’aurons plus besoin de banques dans le futur, tout se fera directement sur Internet», a estimé Jérôme Wittamer. Alors on peut constater que la réponse est un big « OUI ». Actuellement les banques ont également des actions pour faire face à la FinTech.

Quelques banques ont utilisé leur notoriété et leur technologie pour faire un test avec la FinTech, mais réellement elles doivent accepter la réalité que la technologie impacte fortement au secteur bancaire comme les autres secteurs. Une autre question qui se pose maintenant : quels sont les inconvénients ? « Les gens auront toujours besoin d’avoir confiance dans les institutions dans lesquelles ils placent leur argent et seules les banques pourront leur apporter cette garantie», a répondu Nasir Zubairi.

Les avantages de la FinTech

Le confort pourrait pousser les consommateurs à utiliser les services qu’ils ne comprennent pas clairement leur droit et leur responsabilité. La perspective que ou la FinTech remplacera les banques traditionnelles est choquante. On dit aujourd’hui que les gens ne sont pas prêts à changer de banque. C’était même chose à propos des opérateurs téléphoniques il y a 20 ans. De même pour des fournisseurs d’électricité il y a 10 ans.

En proposant des solutions au potentiel multiple, qui vont de la création de nouveaux produits, à la digitalisation de certains processus du back-office, en passant par l’amélioration de l’expérience client. Leur impact est toutefois tellement important et rapide qu’il pose parfois question, alors ces entreprises qui représentent la FinTech vont surement trouver une solution pour l’inquiétude des consommateurs pour gagner de l’argent.

La FinTech a toutes les caractéristiques d’une véritable tendance de fond. Venant bouleverser l’exercice des métiers de la banque et de la finance. Cette tendance se concentre sur l’utilisation de technologie innovante à travers des plateformes. Et cela pour offrir au client des produits et des services plus riches et/ou moins coûteux. Ainsi que cette évolution facilite vraiment la vie de ses consommateurs par leurs rendre la gestion de leurs finances plus simples et plus accessibles en leurs assurant la possibilité de souscrire à de multiples options : commander plusieurs cartes, définir un budget par salarié, réaliser des virements internationaux, disposer d’un terminal de paiement sans frais d’abonnement…

Cette fameuse révolution numérique , en récoltant et optimisant des données plus précises, vont pouvoir développer des services plus innovants, agiles et enrichir l’expérience utilisateur et par là on peut constater alors que le bras de fer entre les banques et les fintech pourrait donc encore s’intensifier.

Facebook Comments