Diversfemme entrepreneure

Devenir son propre patron sans passer par la case salarié ? Oui cela est possible.

En effet, beaucoup de personnes ont franchi le cap. C’est dans ce cadre que l’entrepreneuriat est apparu comme la voie d’émancipation du salariat.

L’entrepreneuriat désigne le fait d’entreprendre, de mener, de tenter une action en apportant une valeur ajoutée, dont on est son propre initiateur.

Ce phénomène a pris naissance avec l’homme dans les années 30   contrairement à l’entrepreneuriat féminin, dont les premières recherches et documentations trouvent leur origine dans les années 90.

De nos jours et plus que jamais, la femme a beaucoup marqué son territoire. Ce qui explique que l’entrepreneuriat féminin est en train de prendre son envol avec la gente féminine. De plus, grâce à leurs compétences et leurs déterminismes, elles ont su dépasser tous les obstacles et les contraintes.

L’entrepreneuriat féminin : Moteur de croissance

Le dernier Global Entrepreneurship Monitor (GEM) suscitent que les femmes sont à l’origine d’environ un tiers de toutes les nouvelles entreprises créées et représentent un quart des entreprises établies dans le monde.

Toutefois, la femme occupe une place importante dans divers secteurs et a un impact social très prononcé. Dans certains pays, en Afrique, par exemple, elle entreprend afin d’améliorer les conditions de vie au sein de leurs familles.

Mais son rôle ne s’arrête pas là bien évidemment ! Des études menées au Canada ont montré que l’entreprenariat féminin joue aussi un grand rôle économique et indiquent que son poids est en pleine croissance et expansion.

Ceci montre que la contribution féminine au développement mondial ne fait plus de doute !

Des Femmes audacieuses, qui prennent le risque

Face aux idées préconçues et aux barrières mentales et structurelles, les femmes semblent être plus décomplexées plus que jamais par rapport aux risques.

Certes, le baromètre international dévoilé par la Maison Veuve Clicquot indique que les hommes sont plus crédibles lors de la levée de fond mais ceci pousse la gente féminine à relever de nouveaux défis et enjeux.

Ce qui permet de distinguer la femme et l’homme en termes d’entrepreneuriat, c’est la gestion de risque. Généralement, la femme est plus prudente et a tendance à se développer plus lentement. Un développement trainant, mais plus sûr. Les femmes se lancent de façon réfléchie afin d’assurer un avancement durable à leur entreprise.

 

Finalement, la majorité perçoit que l’entrepreneuriat est un concept masculin et une femme entrepreneuse doit posséder les mêmes compétences que les hommes.  Pourtant, elle a pu faire face à tous ces stéréotypes et n’a pas cessé de se  démarquer et de prouver sa place dans la société économique et professionnelle.

Facebook Comments