MarketingVente en ligne VS vente physique

Le progrès technologique a touché tous les plans, y compris évidemment le commerce. La naissance d’ e-commerce a déclenché un nouveau marché, voire, une tendance. Celle ci n’a cessé de croître dès son apparition jusqu’à présent. Basés sur les chiffres d’affaires engendrés par des ventes en ligne, certains estiment que ce dernier va dépasser l’achat traditionnel. Malgré le fait que les deux concepts ont un même but, les distributions physiques et celles virtuelles semblent antinomiques. Une guerre de titans est alors annoncée et la question qui se pose est : qui s’en sortira vainqueur ?

La vente physique : une lueur qui risque d’être écrasée par le rayonnement d’e-commerce ?

L’émergence de l’achat virtuel et son succès met certainement de la pression sur les magasins physiques. Surtout tenant compte des attentes de clients qui sont plus connectés. Ceux ci sont désireux de nouvelles expériences et ayant un goût particulier en perpétuelle évolution. Cette ère digitale qui commence, déclare-t-elle la fin des points de vente ?

Et bien la réponse est non ! Les moyens de vente virtuelle ne posent en aucun cas une menace pour les magasins et cela est prouvé du fait que plusieurs géants d’e-commerce songent investir dans des réseaux de boutiques physiques. D’ailleurs, Amazon a bel et bien annoncé son intention d’ouvrir 3000 boutiques d’ici 2021. Un géant d’e-commerce, tel Amazon, portant intérêt pour la vente physique ne fait qu’accentuer l’importance qu’elle occupe toujours et encore. Ainsi, loin d’être dépassé, cette présence réelle demeure nécessaire et cruciale pour développer les ventes.

Nul ne peut nier que l’acheteur est fasciné par la vente en ligne, d’ailleurs le nombre d’internautes-clients ne fait qu’augmenter constamment, mais, se rendre en magasin afin de conforter son choix demeure encore une nécessité. En effet, la boutique offre une palette de choix, de possibilités et surtout d’authenticité : se renseigner sur le produit, le consulter concrètement, le tester sur le champ et l’essayer. En outre, il est admis qu’absolument rien ne peut replacer l’interaction face à face avec un vendeur qualifié qui saura rencontrer les attentes des clients. Surtout étant donné qu’un consommateur se méfie toujours et encore et ce n’est pas une tâche facile pour lui de donner confiance aveuglement en effectuant un achat en ligne. Ainsi rien ne peut rivaliser le contact direct. La satisfaction, la confiance et la rassurance qu’il procure ne sont certainement assurées qu’en vente physique !

Voilà quelques chiffres qu’on vous propose pour mieux concrétiser ce qu’on vient de présenter :

90 % des consommateurs se rendent en boutique pour le produit en lui-même (le toucher et le sentir : 50 %, l’essayer : 52 %, en disposer immédiatement : 48 %, ou ne pas payer de frais de livraison : 46 %)

39 % pour le côté relationnel (profiter des conseils des vendeurs : 25 %)

Ainsi, bien qu’il soit une révolution, l’e-commerce n’est pas absolument parfait. Il connaît déjà des limites. Notamment, l’absence de l’interaction humaine, absence du contact avec le produit et les charges de livraison ainsi que le temps gaspillé à l’attente. Ceci incite à réfléchir : le commerce réel passe-t-il pour un vrai concurrent d’e-commerce ?

Adversaires ou complémentaires 

L’e-commerce est une révolution dont les chiffres parlent d’eux même découvrons ensemble des extraits :

En effet, selon la FEVAD :

  1. Le chiffre d’affaires de vente en ligne dépasse les 100 milliards d’euro.
  2. Le nombre d’acheteurs en ligne et sur mobile et en progression continue : + 3,1 millions de consommateurs soit + 23,7 % sur un an.
  3. Il existe plus de 200.000 sites marchands actifs notamment Amazon, Fnac, C-discount, Veepee…
  4. L’e-commerce interentreprises réalise plus de 150 milliards de chiffres d’affaires.

Vous vous demandez pour quelles raisons ces grands chiffres sont réalisés ? En fait cela est justifié par maintes causes, on vous cite, tout de suite, quelque uns :

  1. Pas d’horaires ni de restrictions : l’un des majeurs atouts d’e-commerce est sa flexibilité. Votre boutique est accessible quand vous voulez, peu importe où vous êtes.
  2. Sur le net, vous surmontez les barrières physiques. Vous êtes ouverts sur le monde entier.
  3. Le coût en ligne est beaucoup plus réduit. Ainsi, il existe maintes opportunités pour de nouveaux clients
  4. C’est plus commode de commander en ligne. C’est la qualité du produit qui compte. Vous pouvez commercialiser et diversifier vos ressources de revenus sans vraiment l’obligation de dépenser pour un grand investissement.

Ennemis ou en harmonie 

Quoi que les technologies avancent et offrent aux utilisateurs un bouquet d’offres et de choix, le client reste doté d’une autonomie et d’indépendance : c’est lui qui décide ce qu’il veut, quand il le veut et comment il le veut.  Une marque astucieuse doit savoir en tirer profit. Autrement dit, les entreprises doivent opter pour une stratégie qui donne à leurs clients l’opportunité de s’ouvrir sur tous les canaux imaginables et possibles (notamment ceux en ligne et physique). Les points de vente gardent toujours et encore un avenir promettant. Chercher à les détrôner n’apporte aucun intérêt. Par contre, miser sur la complémentarité des canaux physiques et virtuels est certes la meilleure stratégie pour arriver à répondre efficacement aux expectations des consommateurs.

 

Si jamais vous considérez déclencher votre commerce, il est fortement conseillé de faire ses premiers pas dans le cadre d’un site web marchand, une stratégie de marketing numérique robuste est indéniablement, la clé. On n’est pas non plus en train de sous-estimer la place qu’occupe un magasin physique puisque Internet seul ne suffit pas pour bien présenter ses produits. En outre, il faut garder en esprit que, si vous possédez déjà une boutique physique et que vous ne disposez pas d’une version virtuelle de votre commerce, vous êtes en train de gaspiller beaucoup d’argent. C’est un investissement crucial et nécessaire pour que votre business atterrisse, tenant compte des avantages qu’il apporte.

Et donc si vous songiez faire vos premiers pas dans le monde du commerce virtuel, Optima Junior Entreprise aurait le plaisir de vous guider et vous conseiller. Qu’attendez-vous ?  N’hésitez pas à nous contacter !

 

Facebook Comments